L'école à distance : Je revois les bases en aidant mes enfants

Extra classe

0:00
06:31
10
10

L'école à distance : Je revois les bases en aidant mes enfants

Témoignage d'un parent. Et si l’école à la maison profitait aussi à certains parents d’élèves ? Dans ce témoignage, Mélanie Collin, mère de deux enfants scolarisés dans une école d’éducation prioritaire, porte un regard original sur sa situation. Malgré les difficultés quotidiennes pour organiser le travail scolaire, cette mère de famille qui n’était pas une bonne élève se réconcilie avec l’école, les maths et le français…

La transcription de cet épisode est disponible après les crédits.

Retrouvez-nous sur : 

Extraclasse.reseau-canope.fr 

Apple Podcasts 

Spotify 

Deezer 

Google Podcasts 

Podcast Addict 

Extra classe, des podcasts produits par Réseau Canopé. 

Interview animée en avril 2020 par : Claude Pereira Leconte  

Directrice de publication : Marie-Caroline Missir 

Coordination et production : Hervé Turri, Luc Taramini, Magali Devance 

Mixage : Laurent Gaillard

Secrétariat de rédaction : Valérie Sourdieux

Contactez-nous sur : contact@reseau-canope.fr 

© Réseau Canopé, 2020

Transcription :

CLAUDE PEREIRA LECONTE | La fermeture des établissements scolaires, le 16 mars dernier, a demandé aux parents de se réorganiser en mettant l’école au cœur de la vie familiale. Une nouvelle situation qui questionne l'organisation du temps de travail personnel des enfants nous vient, parents, enseignants, mais aussi le rapport que l'on pouvait entretenir avec elle en tant qu'ancien élève. Pour en parler avec nous, nous recevons aujourd'hui Mélanie Collin, parent de deux enfants scolarisés en CM1 et en CM2 dans une école située en éducation prioritaire. Bonjour Mélanie !

MÉLANIE COLLIN | Bonjour !

CPL | Alors Mélanie, depuis le début du confinement, vous accompagnez vos enfants pour continuer à faire l'école à la maison, pouvez-vous nous dire comment vous vous organisez pour qu'ils puissent faire leur travail dans de bonnes conditions ?

MC | Comme vous l'avez dit, je suis maman de deux enfants. J'ai une fille en CM2 et un garçon en CM1. Je leur demande évidemment de faire leurs devoirs. Ma fille, vu qu'elle préfère faire ses devoirs très tôt le matin pour être tranquille l’après-midi, je commence par elle le matin. Et vu que mon fils, il préfère dormir le matin et plus travailler l'après-midi, mon fils commence ses devoirs l'après-midi.

CPL | D'accord, donc ça veut dire que vous avez accepté une certaine souplesse dans l'organisation. Pour quelle raison ?

MC | J’ai préféré prendre cette mesure étant donné que j'ai l'impression que plus on met la pression aux enfants et moins ils veulent travailler. Donc moi, je préfère leur laisser choisir par quoi ils veulent commencer. Comme ça, ça fonctionne tout à fait correctement et il n'y a pas de situation compliquée.

CPL | Ça fait un mois que les enfants suivent l'école à distance, comment est-ce que les enseignants vont pouvoir faire classe ? Comment est-ce qu'ils gardent le lien avec vous et les enfants ?

MC | On communique beaucoup par mail et par message, ce qui ne nous permet de beaucoup avoir d'informations, d'avoir les devoirs en temps réel. Et de pouvoir renvoyer les devoirs aussi. C'est très simple.

CPL | Vous me disiez que vous aviez quelques problèmes de connexion, les courriels sont utilisés mais vous me disiez aussi que vous utilisiez beaucoup le téléphone ?

MC | Oui, parce qu’étant donné que mon ordinateur, bon il fonctionne mais il y a beaucoup de problèmes de réseau puisque tout le monde se connecte en même temps. Il y a beaucoup de problèmes de réseau donc je préfère faire principalement avec mon téléphone portable. Bon c'est vrai que par mail c'est un peu dur parce que je suis obligée d'envoyer les fichiers par deux ou par trois parce que sinon c’est … trop pressé, c’est pas assez rapide.

CPL | Alors que par téléphone, vous photographiez le travail que font vos enfants par exemple ?

MC | Je photographie, oui effectivement, les devoirs que je fais faire à mes enfants et je les renvoie par mail aussitôt.

CPL | Et par rapport à cette nouvelle façon de travailler, c'est vrai, ce nouveau lien que vous avez avec les enseignants, parce que vous les avez donc quotidiennement, est-ce que cela vous fait voir l’école autrement ?

MC | Oui, effectivement moi je sais que pour ma part, ça m’a réconciliée un peu avec l'école. Étant donné que moi je vais à l'école chercher mes enfants, mais je ne vais pas principalement vers les enseignants pour leur parler. Sauf s’ils donnent des rendez-vous, j’y vais, mais sinon, c’est rare que j’aille les voir pour savoir comment ça se passe. Mais c'est vrai que ce lien avec les professeurs par mail et par téléphone je trouve ça très intéressant pour savoir l'évolution des enfants finalement.

CPL | Donc finalement ça vous a permis cette situation, de vous rapprocher des enseignants. Mais est-ce qu’au niveau des apprentissages aussi, que vous faites avec vos enfants, ça a aussi changé des choses ? Vous me disiez tout à l'heure que vous n'étiez pas vraiment très à l'aise avec l'école, même en tant qu’élève ?

MC | Oui, en tant qu’élève, je n'ai pas été très très brillante au niveau de l'école. J'ai accumulé beaucoup de lacunes et d'avoir repris l’école avec les enfants en même temps, finalement, ça m'a appris à reprendre toutes les bases.

CPL | Par exemple, qu'est-ce que vous avez réappris ces derniers temps que vous aviez oublié ou peut-être que vous n’aviez pas pu apprendre dans de bonnes conditions ?

MC | Avec les mathématiques, j’ai pu réapprendre à refaire des divisions, que je ne savais pas du tout faire en tant qu’élève. Donc déjà ça c’est un plus pour moi, de savoir faire enfin les divisions.

CPL | Et comment ça se fait qu’aujourd'hui, ce qui vous paraissait difficile il y a quelque temps vous paraît plus simple aujourd'hui ? Qu'est-ce qui se passe ?

MC | Disons que maintenant je suis devenu adulte donc j'ai plus de facilités à enregistrer les choses que quand j'étais petite. Parce qu’en étant petite, j'étais pas forcément concentrée sur les devoirs.

CPL | Et vous me disiez aussi que c’était intéressant, le lien qu’il y avait avec les enseignants et les enfants par rapport aux explications. Vos enfants vous expliquaient aussi les méthodes pédagogiques ?

MC | Oui. C'est vrai qu'ils ont des explications très très détaillées donc ça me permet de faire les choses plus facilement. Mais en plus des méthodes… si on avait eu ces méthodes-là dans le temps, je pense que j'aurais été bien meilleure élève que j'ai été.

CPL | Et par rapport à ces connaissances que vous avez réactualisées, qu’est-ce que vous pensez en faire, vous, quand le confinement sera terminé ?

MC | Étant donné que je dois rentrer dans une formation très prochainement quand le confinement sera retiré, je vais déjà pouvoir travailler mes mathématiques, et je vais en avoir besoin, la langue française, malgré que je la maîtrise quand même suffisamment bien, mais ça m'a appris pour les conjugaisons, tout ce qu’il y a à reprendre. Donc moi, ça va me permettre d’évoluer encore mieux.

CPL | Merci à vous Mélanie et merci à ceux qui nous écoutent. C'était « Je revois les bases en aidant mes enfants », un épisode de la série Extra Classe.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les Énergies scolaires : l'écoute active

Extra classe

Les Énergies scolaires : se former avec les Rendez-vous de l'histoire

Extra classe

Parlons pratiques ! L'école à ciel ouvert

Extra classe

The podcast Extra classe has been added to your home screen.

Témoignage d'un parent. Et si l’école à la maison profitait aussi à certains parents d’élèves ? Dans ce témoignage, Mélanie Collin, mère de deux enfants scolarisés dans une école d’éducation prioritaire, porte un regard original sur sa situation. Malgré les difficultés quotidiennes pour organiser le travail scolaire, cette mère de famille qui n’était pas une bonne élève se réconcilie avec l’école, les maths et le français…

La transcription de cet épisode est disponible après les crédits.

Retrouvez-nous sur : 

Extraclasse.reseau-canope.fr 

Apple Podcasts 

Spotify 

Deezer 

Google Podcasts 

Podcast Addict 

Extra classe, des podcasts produits par Réseau Canopé. 

Interview animée en avril 2020 par : Claude Pereira Leconte  

Directrice de publication : Marie-Caroline Missir 

Coordination et production : Hervé Turri, Luc Taramini, Magali Devance 

Mixage : Laurent Gaillard

Secrétariat de rédaction : Valérie Sourdieux

Contactez-nous sur : contact@reseau-canope.fr 

© Réseau Canopé, 2020

Transcription :

CLAUDE PEREIRA LECONTE | La fermeture des établissements scolaires, le 16 mars dernier, a demandé aux parents de se réorganiser en mettant l’école au cœur de la vie familiale. Une nouvelle situation qui questionne l'organisation du temps de travail personnel des enfants nous vient, parents, enseignants, mais aussi le rapport que l'on pouvait entretenir avec elle en tant qu'ancien élève. Pour en parler avec nous, nous recevons aujourd'hui Mélanie Collin, parent de deux enfants scolarisés en CM1 et en CM2 dans une école située en éducation prioritaire. Bonjour Mélanie !

MÉLANIE COLLIN | Bonjour !

CPL | Alors Mélanie, depuis le début du confinement, vous accompagnez vos enfants pour continuer à faire l'école à la maison, pouvez-vous nous dire comment vous vous organisez pour qu'ils puissent faire leur travail dans de bonnes conditions ?

MC | Comme vous l'avez dit, je suis maman de deux enfants. J'ai une fille en CM2 et un garçon en CM1. Je leur demande évidemment de faire leurs devoirs. Ma fille, vu qu'elle préfère faire ses devoirs très tôt le matin pour être tranquille l’après-midi, je commence par elle le matin. Et vu que mon fils, il préfère dormir le matin et plus travailler l'après-midi, mon fils commence ses devoirs l'après-midi.

CPL | D'accord, donc ça veut dire que vous avez accepté une certaine souplesse dans l'organisation. Pour quelle raison ?

MC | J’ai préféré prendre cette mesure étant donné que j'ai l'impression que plus on met la pression aux enfants et moins ils veulent travailler. Donc moi, je préfère leur laisser choisir par quoi ils veulent commencer. Comme ça, ça fonctionne tout à fait correctement et il n'y a pas de situation compliquée.

CPL | Ça fait un mois que les enfants suivent l'école à distance, comment est-ce que les enseignants vont pouvoir faire classe ? Comment est-ce qu'ils gardent le lien avec vous et les enfants ?

MC | On communique beaucoup par mail et par message, ce qui ne nous permet de beaucoup avoir d'informations, d'avoir les devoirs en temps réel. Et de pouvoir renvoyer les devoirs aussi. C'est très simple.

CPL | Vous me disiez que vous aviez quelques problèmes de connexion, les courriels sont utilisés mais vous me disiez aussi que vous utilisiez beaucoup le téléphone ?

MC | Oui, parce qu’étant donné que mon ordinateur, bon il fonctionne mais il y a beaucoup de problèmes de réseau puisque tout le monde se connecte en même temps. Il y a beaucoup de problèmes de réseau donc je préfère faire principalement avec mon téléphone portable. Bon c'est vrai que par mail c'est un peu dur parce que je suis obligée d'envoyer les fichiers par deux ou par trois parce que sinon c’est … trop pressé, c’est pas assez rapide.

CPL | Alors que par téléphone, vous photographiez le travail que font vos enfants par exemple ?

MC | Je photographie, oui effectivement, les devoirs que je fais faire à mes enfants et je les renvoie par mail aussitôt.

CPL | Et par rapport à cette nouvelle façon de travailler, c'est vrai, ce nouveau lien que vous avez avec les enseignants, parce que vous les avez donc quotidiennement, est-ce que cela vous fait voir l’école autrement ?

MC | Oui, effectivement moi je sais que pour ma part, ça m’a réconciliée un peu avec l'école. Étant donné que moi je vais à l'école chercher mes enfants, mais je ne vais pas principalement vers les enseignants pour leur parler. Sauf s’ils donnent des rendez-vous, j’y vais, mais sinon, c’est rare que j’aille les voir pour savoir comment ça se passe. Mais c'est vrai que ce lien avec les professeurs par mail et par téléphone je trouve ça très intéressant pour savoir l'évolution des enfants finalement.

CPL | Donc finalement ça vous a permis cette situation, de vous rapprocher des enseignants. Mais est-ce qu’au niveau des apprentissages aussi, que vous faites avec vos enfants, ça a aussi changé des choses ? Vous me disiez tout à l'heure que vous n'étiez pas vraiment très à l'aise avec l'école, même en tant qu’élève ?

MC | Oui, en tant qu’élève, je n'ai pas été très très brillante au niveau de l'école. J'ai accumulé beaucoup de lacunes et d'avoir repris l’école avec les enfants en même temps, finalement, ça m'a appris à reprendre toutes les bases.

CPL | Par exemple, qu'est-ce que vous avez réappris ces derniers temps que vous aviez oublié ou peut-être que vous n’aviez pas pu apprendre dans de bonnes conditions ?

MC | Avec les mathématiques, j’ai pu réapprendre à refaire des divisions, que je ne savais pas du tout faire en tant qu’élève. Donc déjà ça c’est un plus pour moi, de savoir faire enfin les divisions.

CPL | Et comment ça se fait qu’aujourd'hui, ce qui vous paraissait difficile il y a quelque temps vous paraît plus simple aujourd'hui ? Qu'est-ce qui se passe ?

MC | Disons que maintenant je suis devenu adulte donc j'ai plus de facilités à enregistrer les choses que quand j'étais petite. Parce qu’en étant petite, j'étais pas forcément concentrée sur les devoirs.

CPL | Et vous me disiez aussi que c’était intéressant, le lien qu’il y avait avec les enseignants et les enfants par rapport aux explications. Vos enfants vous expliquaient aussi les méthodes pédagogiques ?

MC | Oui. C'est vrai qu'ils ont des explications très très détaillées donc ça me permet de faire les choses plus facilement. Mais en plus des méthodes… si on avait eu ces méthodes-là dans le temps, je pense que j'aurais été bien meilleure élève que j'ai été.

CPL | Et par rapport à ces connaissances que vous avez réactualisées, qu’est-ce que vous pensez en faire, vous, quand le confinement sera terminé ?

MC | Étant donné que je dois rentrer dans une formation très prochainement quand le confinement sera retiré, je vais déjà pouvoir travailler mes mathématiques, et je vais en avoir besoin, la langue française, malgré que je la maîtrise quand même suffisamment bien, mais ça m'a appris pour les conjugaisons, tout ce qu’il y a à reprendre. Donc moi, ça va me permettre d’évoluer encore mieux.

CPL | Merci à vous Mélanie et merci à ceux qui nous écoutent. C'était « Je revois les bases en aidant mes enfants », un épisode de la série Extra Classe.

Subscribe Install Share
Extra classe

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install